Aération et ventilation naturelle

20 septembre, 2015 | pas de commentaire.



Aération et ventilation naturelle Si votre logement n’est pas équipé d’une VMC, il faut y créer ou y maintenir des circulations d’air suffisantes qui renouvelleront l’air intérieur.  Si vous n’avez que des fenêtres, ouvrez-les ! Mais même bien fait, ce type d’aération ne peut ventiler convenablement votre logement. Attention, rénovation • Vous faites ravaler la façade de votre maison ou vous en modifiez l’isolation ? Vérifiez que les grilles d’aération ou entrées d’air ne soient pas condamnées ou supprimées lors des travaux. Ne calfeutrez pas votre maison. Si elle n’est pas équipée d’une VMC, prévoyez une entrée d’air dans chaque pièce de séjour et deux grilles d’aération dans les pièces de service. • Vous remplacez vos fenêtres ? Pensez aux entrées d’air dans les pièces principales. Elles sont souvent installées en partie haute du châssis : la dimension de celui-ci doit être adaptée à leur taille. Mais leur seule présence peut être insuffisante pour maintenir une aération satisfaisante. Ouvrez alors les fenêtres, et pensez à l’installation d’un système de ventilation adapté. • Vous êtes équipés d’appareils de chauffage à combustion ? En cas de travaux, faites impérativement appel à un spécialiste pour définir le système de ventilation adapté. • Vous vous lancez dans une rénovation importante ? Pensez à l’installation d’un système de ventilation véritable (VMC ou VMR : ventilation mécanique répartie, voir p. 16 et 17). chambre chambre WC sdb cuisine séjour buanderie atelier 15 Ventilations mécaniques Les techniques évoluent depuis la généralisation des ventilations mécaniques contrôlées, les VMC. Quand on remplace ou installe une ventilation dans un logement existant, il faut respecter la réglementation thermique dans l’existant. Elle impose une consommation maximale de 0,25 Wh/m3 par ventilateur. La VMC simple-flux L’air frais venant du dehors traverse d’abord les pièces de séjour et les chambres et est évacué des pièces de service par un groupe d’extraction comportant un ventilateur.  Les VMC simple-flux autoréglables ont des débits d’air constants quelles que soient les conditions exté- rieures (vent, pluie) et intérieures (nombre d’occupants, humidité).  Les VMC hygroréglables voient leur débit d’air varier en fonction de l’humidité intérieure, ce qui permet de garantir l’évacuation plus rapide d’un air très humide tout en limitant les gaspillages (ventilation adaptée aux besoins). ■ chambre chambre WC sdb cuisine séjour buanderie atelier  Bouches d’extraction : situées dans les pièces de service et raccordées à des conduits par lesquels l’air vicié est évacué à l’extérieur. Leur débit peut être fixe, réglable, hygroréglable…  Conduits : liaison entre les bouches et le  Groupe d’extraction ventilateur, puis le ventilateur et l’extérieur. : ventilateur qui extrait l’air des pièces de service. En général installé dans les combles ou en terrasse.  Entrées d’air : situées dans les pièces de vie, en général placées en partie haute des menuiseries ou dans les coffres des volets roulants. Elles peuvent être autoréglables, hygroréglables ou acoustiques quand elles limitent la pénétration du bruit extérieur dans le logement. 16 La VMC double-flux Ce système permet de limiter les pertes de chaleur inhé- rentes à la ventilation : il récupère la chaleur de l’air vicié extrait de la maison et l’utilise pour réchauffer l’air neuf filtré venant de l’extérieur. Un ventilateur pulse cet air neuf préchauffé dans les pièces principales par le biais de bouches d’insufflation. Cet équipement est plus coûteux qu’une VMC simple-flux, mais il permet des économies de chauffage importantes : • en récupérant jusqu’à 70% (90% dans les systèmes haute performance) de l’énergie contenue dans l’air vicié extrait ; • en profitant de la chaleur dégagée par la cuisson ou la toilette. ■ garage chambre chambre WC sdb cuisine séjour atelier buanderie D’autres systèmes  La VMC-gaz évacue par le même réseau l’air vicié du logement et les produits de combustion d’une chaudière ou d’un chauffe-eau à gaz.  La ventilation mécanique répartie (VMR) est constituée d’aérateurs individuels placés dans les pièces de service. Elle fonctionne selon le même principe qu’une VMC (balayage de l’air depuis les pièces principales jusqu’aux pièces de service d’où il est rejeté, en passant sous les portes de communication). Ce système convient en rénovation, quand la pose d’une VMC est trop problématique. Il existe des modèles d’aé- rateurs silencieux et consommant peu d’électricité. ■  Récupérateur : transfère la chaleur contenue dans l’air vicié extrait à l’air neuf à souffler.  Circuit de soufflage : distribue dans les pièces principales de l’air neuf réchauffé et filtré. 17 type de ventilation avantages inconvénients VMC simple-flux autoréglable • débit d’air entrant constant • avec des entrées d’air acoustiques, diminution des nuisances sonores extérieures • ne prend pas en compte l’humidité intérieure neuf et rénovation (bâtiment postérieur à 1982 ) VMC simple-flux hygroréglable • débit d’air entrant variable en fonction de l’humidité, donc de l’occupation et des activités • économies d’énergie par rapport à la précédente • avec des entrées d’air acous- tiques, diminution des nuisan- ces sonores extérieures • système plus coûteux à l’achat qu’une VMC simpleflux autoréglable • conçue pour réa- gir à l’humidité, pas d’efficacité supplé- mentaire pour les polluants chimiques VMC double-flux • économies d’énergie par récupération de calories • filtration de l’air entrant • sensation de courant d’air froid supprimée • isolation acoustique du dehors • préchauffage ou rafraîchis- sement de l’air entrant • système le plus coûteux à l’achat • bruit des bouches d’insufflation, en particulier dans les chambres, en cas de mauvaise conception VMR • solution pour la rénovation • pas de conduits et de gaines à entretenir, organes à net- toyer facilement accessibles • présence d’un groupe d’extrac- tion dans chaque pièce de service (encombrement, esthétique) • bruit de certains ventilateurs rénovation (bât. ant. à 82) Ventilation naturelle • investissement variable • soumise aux aléas climatiques • pertes d’énergie l’hiver Une large gamme de prix Le coût d’une VMC varie dans une large fourchette selon le système retenu, la taille de la maison et sa configuration. Le tableau suivant donne un ordre de grandeur de prix (fourniture et pose, hors taxe) pour un logement neuf et en rénovation. neuf rénovation VMC simple-flux autoréglable env. 400  1,5 à 2 fois les prix mentionnés ci-contre VMC simple-flux hygroréglable env. 700  VMC double-flux env. 2 000  VMR non réglementaire env. 600    18 Votre VMC est dimensionnée en fonction d’un certain équipement de votre logement. Elle est insuffisante ou mal adaptée si vous utilisez des chauffages d’appoint au gaz ou au pétrole : ils produisent de l’humidité, du monoxyde de carbone et d’autres polluants. Un entretien régulier pour un fonctionnement efficace À la longue, votre VMC s’encrasse. Elle devient moins efficace, plus bruyante. Elle peut même contaminer l’air qu’elle insuffle dans la maison (VMC double-flux). Pour éviter ces dysfonctionnements et assurer la longévité de votre installation, il faut nettoyer ses composantes régulièrement et surveiller leur état. Vous pouvez réaliser certaines de ces opérations. Confiez les autres à une entreprise spécialisée. Vous  Nettoyez une fois par trimestre les bouches d’extraction des pièces de service : démontez-les avec soin, lavez-les à l’eau chaude savonneuse, rincez et refixez.  Nettoyez une fois par an les filtres d’insufflation et d’extraction d’une VMC double-flux.  Dépoussiérez ou lavez régulièrement les entrées d’air. Attention : ne mouillez pas les parties fixes des entrées d’air hygroréglables, vous nuiriez à leur bon fonctionnement. Un spécialiste Il réalisera un entretien complet tous les trois ans environ (nettoyage, maintien des gaines et du caisson bloc moteur en combles, vérification des entrées d’air neuf et mesures de tirage et de dépression). Le coût en sera d’environ 130 , si l’accès de l’installation est simple et les combles sécurisés (plancher adapté). L’entretien régulier d’une VMC gaz par un spécialiste est obligatoire. ■ ■ 19 Crédits Photos : Graphies p. 9. Infographies : Graphies/Illustrations : Francis Macard  La ventilation est une nécessité absolue dans nos logements très isolés et bien chauffés, pour notre bien- être, notre santé et celle de notre habitation.  Elle évacue en effet les nombreux polluants qui peuvent s’accumuler et dont certains, comme le monoxyde de carbone, sont extrê- mement dangereux. Elle contrôle l’excès d’humidité, responsable de l’apparition de moisissures et de dégradations du bâti. Elle fournit l’oxygène nécessaire à notre vie et au bon fonctionnement des appareils de chauffage à combustion.  Quel que soit l’âge de notre logement et l’équipement de ventilation dont nous disposons, il faut trouver une solution pour l’aérer efficacement. Quelques règles simples peuvent nous y aider.  Pour concilier l’efficacité de la ventilation, sa facilité d’utilisation et la limitation des déperditions énergétiques inhérentes à son usage, il existe des solutions techniques de plus en plus performantes.